20/10/2012 – Deuxième Journée STOP DSM

Print Friendly, PDF & Email

Une classification des maladies mentales hégémonique
La médicalisation à outrance de la population adulte et enfantine
Des catégories sur mesure pour les laboratoires pharmaceutiques
Une surprescription dangereuse de psychotropes dès l’enfance
Un mouvement mondial pour refuser le DSM V

En octobre 2010, un groupe de psychiatres et psychanalystes de divers horizons s’est réuni régulièrement à Paris pour rédiger un manifeste critique vis-à-vis du DSM – Initiative pour en finir avec le carcan du DSM – avec le souci d’un retour à la clinique, au débat et à la pluralité des références en psychiatrie. Ce manifeste a été signé par plus de 3000 personnes. De nombreuses soirées-débats ont eu lieu à Paris et en province. Un livre collectif a été publié en novembre 2011, à l’occasion de la 1ère journée d’études STOP DSM, le 5 novembre 2011 à Paris.

Parallèlement, dans le monde (USA, Brésil, Argentine, Espagne…), d’autres actions et mouvements se développent pour modifier, critiquer ou demander le retrait du prochain DSM V dont la publication est annoncée pour le printemps 2013.

La  2ème journée d’études STOP DSM aura lieu le 20 octobre 2012 à La maison des cultures du Monde pour alerter l’opinion et les pouvoirs publics sur les dangers de cette classification hégémonique qui conduit à une surmédicalisation et une surprescription inquiétante des médicaments psychotropes dès le plus jeune âge.

septembre 12, 2012

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.